<
CRAHNCRAHN
Catalogue  Contactez nous  Plan du site

Infos autisme : Le comité de suivi du troisième plan Autisme pourrait se réunir avant la fin de l'année - Novembre 2015

Posté par moigva le 25/11/2015 16:30:00 (628 lectures)

Le comité de suivi du troisième plan Autisme pourrait se réunir avant la fin de l'année

 

Publié le 18/11/15 - 16h04 - HOSPIMEDIA
Danièle Langloys, présidente d'Autisme France, s'inquiète du vide laissé à la présidence du comité de suivi du plan Autisme et au poste de pilote. Pour ce dernier, un nouveau chef de projet est attendu le 9 décembre. Néanmoins, la représentante de l'association s'interroge sur la place du courant de pensée de la psychanalyse lacanienne.
Dans une lettre ouverte à Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes, la présidente d'Autisme France, Danièle Langloys s'interroge sur l'image portée par le Gouvernement en matière de troubles du développement. "Il nous semblait acquis que votre ministère était attentif au caractère neurodéveloppemental de ces troubles et aux interventions scientifiquement fondées qu'ils appellent", écrit-elle. La Haute Autorité de santé (HAS) et l'Agence nationale de l'évaluation et de la qualité des établissements et services sociaux et médico-sociaux (Anesm) s'étaient, dans leurrecommandation de bonne pratique — Autisme et autres troubles envahissants du développement : interventions éducatives et thérapeutiques coordonnées chez l'enfant et l'adolescent —, positionnés dans ce sens. Cette recommandation a d'ailleurs été reprise dans le troisième plan Autisme (2013-2017).
Un vide bientôt comblé
Depuis la nomination de Martine Pinville (1) comme secrétaire d'État chargée du Commerce, de l'Artisanat, de la Consommation et de l'Économie sociale et solidaire, l'instance de suivi du plan, installée au sein du Comité interministériel au handicap (CIH), ne s'est pas réunie, souligne Danièle Langloys à Hospimedia. Sans lien avec la nomination de Martine Pinville, Guillaume Blanco, chef de projet autisme a également quitté le CIH. La réunion du comité de suivi du plan, prévue en septembre n'a donc pas pu avoir lieu — faute de présidente et de chef de projet. Dans la fiche de poste, publiée cet été pour recruter un nouveau pilote, il est rappelé que celui-ci est chargé de mettre en œuvre les actions du troisième plan Autisme ou encore d'animer le réseau des référents autisme en ARS. Le vide laissé par les deux départs semble donc poser question à Danièle Langloys. Étienne Petitmengin, secrétaire général du CIH, contacté par Hospimedia, signale que cette situation est provisoire. Valérie Toutin-Lasri (2) va en effet remplacer Guillaume Blanco comme chef de projet à partir du 9 décembre. Quant à la nomination d'une nouvelle présidente, elle pourrait également intervenir, selon lui, très prochainement. Le comité de suivi du plan devrait donc se réunir avant la fin de l'année ou au plus tard, en début d'année prochaine. Et d'ajouter que ces deux vacances de postes "n'ont pas eu d'incidence sur la mise en œuvre du plan, ses actions se sont poursuivies".
Retour en force du courant de pensée de la psychanalyse lacanienne
Par ailleurs, dans une interview, accordée à Hospimedia en février dernier, Danièle Langloys dénonçait déjà certains paradoxes. Elle déclarait alors qu'il était "inacceptable qu'on continue à former dans les instituts régionaux du travail social (IRTS), les facultés de médecine, les facultés de psychologie ou les instituts de psychomotricité [...] le catéchisme freudo-lacanien". Dans son courrier de début novembre, elle s'étonne de plus en plus que des positionnements psychanalytiques soient mis en valeur par le Gouvernement. Elle évoque notamment l'organisation au ministère de la Santé, le 9 novembre dernier, d'un colloque consacré à la problématique de l'ambivalence des sentiments de la mère dans la droite ligne du courant de pensée de Lacan. Les parents d'enfants autistes "en ont plus qu'assez de cette lecture machiste, accusatrice pour les mères, toujours jugées toxiques, inspirée par la psychanalyse, et d'abord lacanienne, qui sévit dans les formations des professionnels qui interviennent dans la vie de nos enfants : médecins, infirmiers, psychologues, travailleurs sociaux", dénonce-t-elle. Outre ce colloque, certains choix opérés dernièrement l'inquiète. Laurence Rossignol, secrétaire d'État chargée de la Famille, des Personnes âgées et de l'Autonomie a ainsi missionné, cet été, Sylviane Giampino afin de faire évoluer les formations des professionnels intervenant auprès des enfants. La présidente d'Autisme France s'étonne de ce choix, présentant Sylviane Giampino comme une psychanalyste lacanienne. Pour autant, elle n'imagine pas qu'une remise en cause des recommandations de la HAS et de l'Anesm soit envisageable.
Lydie Watremetz



Autres articles
22/10/2017 20:39:31 - Fermeture du centre de documentation - CRAHN
17/10/2017 16:33:03 - Fermeture du centre de documentation - CRAHN
12/10/2017 16:50:00 - 2ème journée régionale des réseaux interventions précoces : quels partenariats parents-professionnels aujourd'hui, dans l'intervention précoce?" - CRAHN - 17/11/2017
12/10/2017 14:30:00 - Hizy fait place à Déclic - Octobre 2017
12/10/2017 11:00:00 - Film sport et autisme sur France 3 - 15/10/2017

Connexion